/  19 juin 2002

Tout ce que vous devriez savoir sur les frais

Quelques faits

La limpidité des frais dans le domaine des fonds mutuels n’est pas encore de ce monde, et ce, malgré leur importance sur le rendement. Le tableau ci-dessous devrait toutefois convaincre même le plus insouciant des investisseurs d’analyser les frais de ses fonds mutuels.

Durée de l’investissement de 100 000 $
Capital accumulé
(RFG de  0,91 %)
Capital accumulé
(RFG de 2,54 %)
Écart
10 ans
249 867 $
215 094 $
34 773 $
15 ans
394 970 $
315 459 $
79 511 $
20 ans
624 336 $
462 655 $
161 681 $
25 ans
986 900 $
678 534 $
308 366 $
30 ans
1 560 012 $
995 145 $
564 867 $

Calculé en fonction d’un rendement annuel brut composé de 10,5 %.

Ces données vous impressionnent? Sachez que les exemples utilisés correspondent à une réalité que nous connaissons bien. En effet, les ratios des frais de gestion de tous les Fonds FMOQ sont de 0,91 % (à l’exception du Fonds monétaire qui est de 0,43 %), et ce, de façon fixe depuis 1997. Sachez également que le ratio de la moyenne des fonds mutuels canadiens, toutes catégories confondues, était de 2,54 % pour l’année 2001 et que le rendement brut (avant frais) moyen composé du Fonds omnibus FMOQ se situait aux environs de 10,5 % pour la période de 10 ans terminée le 31 décembre 2001. Sachez encore que ces données impressionnantes ne tiennent aucunement compte des frais d’entrée, de sortie ou d’administration que plusieurs fonds imposent en sus des frais de gestion annuels.

Les Fonds FMOQ ne comportent aucuns frais d’entré, de sortie ou d’administration.

Les frais de gestion

Les frais de gestion couvrent notamment les honoraires des gestionnaires ainsi que les frais d’opération et de promotion du fonds. Ces frais incluent, lorsqu’un courtier ou un conseiller financier externe à la maison de fonds a vendu le fonds, une commission de suivi de 0,5 à 1 %. Les frais de gestion couvrent notamment les honoraires des gestionnaires ainsi que les frais. Perçus à même le capital, ces frais sont peu apparents; il n’est donc pas surprenant que beaucoup d’investisseurs en ignorent l’existence.

Les Fonds FMOQ ne paient aucune commission de suivi aux courtiers ou conseillers financiers.

Qu’est-ce que le ratio des frais de gestion (RFG)?

Il s’agit de l’outil privilégié pour comparer les frais de gestion d’un fonds à l’autre. Il présente le pourcentage de l’actif d’un fonds qui est consacré aux dépenses. Compte tenu de l’importance de cette information, le fonds a l’obligation légale de divulguer son RFG des cinq (5) dernières années. Cette information est indiquée dans le prospectus (sous forme de tableau) ou dans les états financiers (en notes complémentaires).

Le RFG comprend tous les frais qu’un fonds assume, soit, en plus des honoraires du gérant, toutes les dépenses payées par le fonds à tout fournisseur de service (à l’exception des frais de courtage et d’impôt sur le revenu des placements). Ce ratio est donc plus élevé que le taux de prélèvement des honoraires du gérant et représente plus fidèlement les frais de gestion d’un fonds.

Or, contrairement à la très grande majorité des fonds communs de placement, les participants aux Fonds FMOQ n’assument aucune autre dépense que les honoraires du gérant (Les Fonds d’investissement FMOQ inc.) car ce dernier prend en charge, à même ses honoraires, l’ensemble des dépenses d’opération des Fonds. En pratique, cela signifie que les RFG des Fonds FMOQ représentent les pourcentages des honoraires du gérant majorés uniquement des taxes applicables.

En 2001, le RFG moyen des fonds mutuels canadiens, toutes catégories confondues, était de 2,54 %. De plus, 25 % des fonds mutuels canadiens affichaient un RFG supérieur à 2,9 % et atteignaient même, dans certains cas, 4 %. Tel que précédemment mentionné, le RFG de tous les Fonds FMOQ était de 0,91 % en 2001, à l’exception du Fonds monétaire
qui affichait un RFG de 0,43 %.

Pour l’année 2002, le RFG de tous les Fonds FMOQ demeure identique à celui de 2001. 

Les frais d’entrée et de sortie

Les frais d’entrée (ou d’achat) consistent en un pourcentage convenu à l’avance et prélevé sur votre investissement total. Ainsi, si vous achetez pour 10 000 $ de parts et que vous payez 4 % de frais d’entrée (400 $), seulement 9 600 $ seront investis dans le fonds. Ce pourcentage peut atteindre 5 % du montant placé. Ces frais sont directement utilisés par la maison de fonds pour rémunérer la maison de courtage, le courtier ou le conseiller financier ayant effectué la vente du fonds.

Si vous choisissez un fonds qui comporte des frais de sortie et que vous décidez de vendre vos parts avant la fin d’une période donnée (habituellement de 5 à 7 ans), des frais de sortie (ou de rachat) sont exigés. Ils consistent en un pourcentage décroissant calculé sur la valeur initiale de votre investissement, ou sur la valeur marchande de vos parts au moment du rachat. Ces frais peuvent atteindre plus de 5 % si le rachat s’effectue au cours des premières années suivant l’investissement. Ces frais seront utilisés par la maison de fonds pour compenser la rémunération qu’elle a versée à la maison de courtage, au courtier ou au conseiller financier lors de la vente du fonds. Si vous vendez vos fonds après la période où les frais de sortie sont applicables, la maison de fonds n’est pas pour autant perdante, car elle a prélevé, pendant toute la période durant laquelle vous déteniez les fonds, des frais de gestion suffisamment élevés pour parer le coup.

Les Fonds FMOQ ne comportent aucuns frais d’entrée et de sortie.

Les frais d’administration

Ce sont tous les frais accessoires que vous devez payer en sus dans le cadre de l’acquisition ou la détention de vos fonds. On retrouve régulièrement des frais additionnels pour les raisons suivantes :

  • Administration de régimes fiscaux
    (REER, Régime d’épargne-études, etc.)
  • Traitement des flux monétaires
    (débit préautorisé, émission de chèques, etc.)
  • Transfert vers une autre institution financière
  • Accès au compte par Internet
  • etc.

Les Fonds FMOQ ne facturent aucuns frais d’administration en sus des honoraires de gestion perçus à même les Fonds.

Dans une période de marché difficile, où les rendements sont plus modestes, les frais de gestion constituent un impact majeur sur la rentabilité d’un investissement. Ils peuvent même faire la différence entre un rendement positif et négatif. Bien qu’on ne doive pas choisir un fonds en fonction du seul critère des frais, tout investisseur aurait avantage à les avoir à l’œil.

Les frais de gestion des Fonds FMOQ, qui sont parmi les plus bas au Canada, constituent une raison additionnelle de les considérer.

 

NOTE : Dans l’édition de juin 2002 de son Bulletin d’information électronique, Les Fonds d’investissement FMOQ inc. reproduisait un article du journal The Globe and Mail dans lequel le journaliste faisait l’équation entre les excellents rendements historiques du Fonds omnibus FMOQ et ses frais de gestion considérés plus que raisonnables. Cet article peut être consulté à l’adresse suivante :

http://www.fondsfmoq.com/publications/bulletin_2002-06_globe_and_mail.html