/  19 novembre 1999

Que deviendra votre REER?

Le REER n’est pas éternel. En effet, l’année où vous atteindrez l’âge de 69 ans sera l’année limite pour décider du sort que vous lui réserverez. Vous aurez alors le choix entre 3 options, soit :

1) encaisser les fonds ;
2) acheter une rente ;
3) convertir votre REER en Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR).

Encaisser les fonds

Cette option est très lourde de conséquences sur le plan fiscal, car tout montant retiré du REER est ajouté à l’ensemble de vos revenus de l’année du retrait puis imposé comme revenu d’emploi, et ce, sans aucune possibilité d’allégement pour des gains de capital réalisés.

Acheter une rente

L’achat d’une rente permet au moins de se garantir un revenu fixe (habituellement mensuel) pour une période déterminée. L’investisseur doit choisir, dès l’achat, parmi plusieurs options qui influent sur les montants de versements de sa rente. Les plus populaires sont l’indexation de la rente en fonction du coût de la vie, la période de garantie et la réversibilité au conjoint. Il est à noter que l’achat d’une rente est, dans bien des cas, irrévocable et n’offre aucune latitude à son détenteur.

Convertir votre REER en FERR

Le FERR ressemble beaucoup au REER. Il est sans aucun doute l’option qui vous offre le plus de souplesse, tant au niveau du contrôle de vos investissements que des montants retirés. En effet, bien que vous soyez obligé de retirer annuellement un ” montant minimum “, rien de vous empêche d’en retirer plus. Le montant annuel retiré est imposable et vient s’ajouter à l’ensemble de vos revenus de l’année alors que tout le reste du portefeuille continue de fructifier à l’abri de l’impôt (comme dans un REER), selon vos choix de placement.

Qu’est-ce que le « montant minimum » ? Il s’agit d’une fraction du total de votre portefeuille, soit 1 divisé par 90 moins votre âge dans l’année du retrait. Cette fraction augmente graduellement chaque année, pour se stabiliser à 20 % à compter de votre 94e anniversaire de naissance.

Quelques informations concernant le FERR

  • Pour faciliter la gestion d’un portefeuille, il est souvent recommandé de regrouper ses REER avant de les convertir. Toutefois, il est important de noter qu’il ne s’agit pas ici d’une règle obligatoire.
  • Le FERR peut être établi en fonction de l’âge du conjoint si ce dernier est plus jeune. Cette option vous permet de réduire le montant minimum à retirer.
  • Même si vous détenez un FERR, tant et aussi longtemps que vous avez des droits de cotisation, vous pouvez verser des montants au REER de votre conjoint, si ce dernier a moins de 70 ans.
  • Si vous n’avez pas besoin des fonds du FERR et si vous désirez qu’ils fructifient le plus longtemps possible à l’abri de l’impôt, demandez à ce que les retraits du ” montant minimum ” soient faits en décembre de chaque année.
  • Rappelez-vous aussi que vous pouvez réviser annuellement votre choix quant aux montants à être retirés de votre FERR. De même, la fréquence des remises peut être modifiée.
  • En terminant, souvenez-vous que le FERR vous permet de réviser vos choix au moins annuellement et, dans la plupart des cas, selon vos besoins du moment.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour en savoir davantage !