Marchés – 30 mars 2020 - Fonds FMOQ - Fonds FMOQ
 /  30 mars 2020

Marchés – 30 mars 2020

Comme prévu, les marchés boursiers sont demeurés particulièrement volatils la semaine dernière. Fait à noter, les journées à la hausse l’ont emporté sur celles à la baisse, ce qui a permis à la Bourse canadienne d’obtenir un rendement de 7 % sur cinq jours. La Bourse américaine a quant à elle clôturé sur un gain de 10 % pour la semaine. Ces impressionnants rendements ont été enregistrés en dépit de deux journées en forte baisse, soit lundi et vendredi derniers. Malgré ce rebond, nous sommes encore bien loin des sommets du 20 février dernier : les marchés canadien et américain ayant perdu depuis 30 % et 25 % respectivement.

Les gains de la semaine dernière dénotent la satisfaction des investisseurs à l’égard des efforts concertés des Banques centrales et des gouvernements. Le 27 mars, la Banque du Canada a d’ailleurs réduit son taux d’escompte pour une troisième fois en mars pour le porter à 0,25 %. Elle démarre aussi un programme d’assouplissement quantitatif, c’est-à-dire l’achat d’obligations en circulation, comme le font déjà les autres grandes banques centrales. Contrairement à la débâcle boursière de 2008, le système financier se porte bien et les banques centrales unissent leurs voix et leurs interventions afin de le soutenir; un signe très encourageant.

Bien que nécessaires, les politiques monétaires accommodantes ne pourront à elles seules venir à bout des impacts de la COVID-19 sur l’économie. C’est pourquoi une réponse des politiques fiscales demeure cruciale. Les plans de dépenses gouvernementales annoncés jusqu’à maintenant sont énormes, mais justifiés, compte tenu de la contraction actuelle de l’économie mondiale. À titre de comparaison, rappelons-nous les importantes baisses d’impôt accordées par le gouvernement Trump en 2018. Celles-ci représentaient une aide de 150 milliards de dollars. Le plan américain approuvé vendredi dernier dépasse 2 000 milliards de dollars !

Une récession mondiale pourra difficilement être évitée. Les demandes d’assurance emploi explosent déjà. Il est plus que jamais nécessaire de soutenir les entreprises et les travailleurs dans cette période d’incertitude afin de leur permettre de reprendre leurs activités normales dès que possible.

L’incertitude demeurera toutefois élevée tant que la pandémie ne se résorbe pas et que les mesures de confinement ne sont pas levées. Au cours des prochaines semaines, le Québec, le Canada et les États-Unis seront plongés dans le pire de la crise en matière du nombre de personnes infectées par la COVID-19. La confiance des investisseurs sera sans doute mise à rude épreuve. Maintenir une vision à long terme pour vos placements sera plus que jamais un prérequis alors qu’on peut anticiper d’autres fluctuations boursières hors du commun.

En attendant la reprise, soyez assurés que les gestionnaires de portefeuille des Fonds FMOQ font le nécessaire afin de détenir les meilleurs titres (actions, obligations, etc.) pour non seulement traverser cette crise, mais aussi prospérer quand elle sera chose du passé.

Comme dans les débâcles boursières antérieures, les investisseurs patients qui maintiennent leur stratégie de placement seront récompensés.

Nos conseillers demeurent disponibles pour répondre à vos questions.