Les essentiels à 10 ans de la retraite - Fonds FMOQ
 /  31 mars 2019

Les essentiels à 10 ans de la retraite

Nous prenons à cœur notre rôle de toujours mieux vous servir et souhaitons vous accompagner dans la réalisation de votre projet de retraite. Pour concevoir et organiser celui-ci de façon réfléchie et judicieuse, nous portons à votre attention quelques questions fondamentales auxquelles il est important de répondre dès maintenant.

À quel âge envisagez-vous de prendre votre retraite ?

Si l’âge de départ à la retraite et la durée de celle-ci sont des considérations majeures, d’autres éléments primordiaux ne doivent pas être escamotés. En effet, l’état actuel de votre santé et son évolution, votre bilan financier ou la nécessité de soutenir un membre de votre famille, par exemple, peuvent jouer un rôle décisif.

Quel est votre plan de retraite et de quel budget disposez-vous pour le réaliser ?

Bien réfléchir à votre retraite exige que vous en ayez une vision claire en tenant compte de votre style de vie. Vous devriez établir, par exemple, vos préférences en ce qui concerne vos sorties et vos loisirs, ou encore le genre de vacances que vous souhaiterez prendre et leur fréquence. À cette étape, un budget s’avère un outil indispensable, car en plus de déterminer précisément vos dépenses actuelles, il vous permet de prévoir celles que vous devrez assumer à la retraite.

Ainsi, si vous envisagez de faire plusieurs voyages au début de votre retraite, vous pouvez prévoir un poste de dépenses plus important pour une période de temps limitée, sans oublier pour autant que les dépenses sont généralement appelées à changer alors que nous vieillissons : notre état de santé, un changement de lieu d’habitation ou l’obligation d’aider financièrement un proche en sont quelques illustrations.

Il faut aussi déterminer les dépenses majeures à effectuer avant ou pendant la retraite afin de les intégrer dans une planification financière judicieuse. Si, par exemple, vous planifiez des travaux de rénovation, mieux vaut les faire alors que vous êtes sur le marché du travail et, si possible, vous prévaloir des incitatifs fiscaux auxquels vous pourriez avoir droit.

Qu’en est-il de votre bilan financier actuel et quelle est votre capacité d’épargne d’ici votre retraite ?

Il est indispensable de dresser un bilan de vos éléments d’actif, comme vos placements et vos biens immobiliers. À la lumière de votre capacité de travailler qui constitue, pour les prochains 10 ans, une source importante pour pourvoir à votre actif, vous devez évaluer votre capacité à épargner en vue de compléter celui dont vous disposerez à la retraite.

Pour ce faire, vous pouvez vous demander, par exemple, s’il est avantageux d’exercer votre pratique médicale au sein d’une société par actions, ou, le cas échéant, si la structure de votre société demeure toujours appropriée. Vos dettes font aussi partie de votre bilan et une stratégie pour les réduire, voire les éliminer devrait être envisagée avant la retraite.

Connaissez-vous toutes vos sources de revenus à la retraite et savez-vous comment les optimiser sur le plan fiscal ?

Vos sources de revenus à la retraite sont variées. Règle générale, elles se composent de deux volets : d’une part, les régimes publics (pension de la Sécurité de la vieillesse [PSV]) du Canada et régime des rentes du Québec [RRQ]) et, d’autre part, vos épargnes personnelles (régime enregistré d’épargne-retraite [REER], compte d’épargne libre d’impôt [CELI], compte non enregistré et, le cas échéant, placements de votre société ou investissements immobiliers). Peuvent s’y ajouter, bien entendu, les revenus générés par un travail à temps partiel, la vente d’un élément d’actif comme une résidence secondaire, le produit d’une assurance ou bien un héritage.

En tout premier lieu, une bonne planification de retraite vous permettra d’optimiser le décaissement de vos éléments d’actif, en plus de déterminer si vous pouvez tirer avantage d’un fractionnement de revenus entre conjoints.

De fait, il existe divers moyens concrets de réduire votre facture fiscale et, par le fait même, de maximiser vos revenus de retraite.

Savez-vous comment une planification peut vous aider à réaliser votre projet de retraite ?

Une planification permet de vérifier si votre actif est suffisant en tenant compte de vos prévisions de dépenses (coût de la vie) une fois à la retraite. Généralement, on utilise un taux de rendement conservateur afin de déterminer si un surplus d’actif se dégage. Un test basé sur un rendement moindre peut aussi être effectué pour simuler des périodes plus difficiles dans les marchés financiers. Il est également possible de calculer le coût de vie maximal que vous pouvez vous permettre pour épuiser tous vos éléments d’actif sur la période de retraite déterminée. Tous ces calculs doivent se reposer sur des hypothèses réalistes et tenir compte d’un taux d’inflation.

Bref, une planification financière permet de comparer les revenus requis à votre retraite avec ceux dont vous disposerez. Ce faisant, il sera possible d’identifier un écart (positif ou négatif) entre les deux et de proposer des ajustements ou de formuler des recommandations en fonction de vos objectifs de retraite.

Des ajustements à votre stratégie de placement sont-ils nécessaires pour optimiser l’ atteinte de vos objectifs ?

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans votre stratégie de placement, notamment votre profil d’investisseur, votre tolérance au risque et votre horizon de placement. L’ensemble de ces éléments permettent d’établir une répartition entre différentes catégories d’actif de sorte que l’espoir de rendement et le risque soient en adéquation avec votre tolérance au risque.

Une optimisation fiscale en ce qui a trait à la structure des placements enregistrés et non enregistrés fait aussi partie de la stratégie de placement.

Avez-vous révisé votre stratégie de protection et de transfert de votre patrimoine ?

Il est important de revoir vos documents légaux, comme le testament, le mandat de protection et les procurations, notamment pour s’assurer qu’ils reflètent toujours vos volontés et pour faciliter la vie de vos proches si un événement (décès, invalidité) devait se produire. Profitez-en également pour réviser vos couvertures d’assurance (vie, invalidité, maladies graves, etc.) afin d’avoir la certitude que votre patrimoine est protégé adéquatement.

Considérez-vous tous les autres aspects liés à la retraite ?

Souvent, les aspects financiers de la retraite sont analysés, mais les autres, en particulier ceux liés à la « nouvelle » vie quotidienne, sont négligés.

Règle générale, comme le style de vie à la retraite s’apparente à celui avant de la prendre, il est primordial de le façonner dès à présent. En entreprenant avant votre retraite les activités que vous vous proposez de pratiquer, vous aiguisez votre intérêt, vous appréciez le plaisir qu’elles procurent et vous développez des habitudes. En d’autres mots, vous bâtissez un style de vie qui sera le vôtre.

La retraite constitue une étape qu’il faut planifier adéquatement. Nous pouvons vous appuyer dans ce processus.