/  19 mai 2000

Le rendement d’un fonds commun de placement, ça se calcule comment ? – II

(Deuxième de deux articles)

Dans le premier article, nous avons vu que la norme canadienne 81-102 des Autorités canadiennes en valeurs mobilières détermine la façon de calculer le rendement d’un fonds commun de placement.

Nous avons également vu que le rendement d’un Fonds doit être calculé de façon qu’il représente l’augmentation de la valeur de l’investissement, en tenant compte de tous les revenus ou gains distribués et de l’accroissement (ou de la diminution) de la valeur marchande du placement simple initiale.

Le résultat calculé en vertu de la formule mathématique prescrite par la norme représente précisément ce qu’aurait obtenu un participant qui aurait investi au début de la période puis réinvesti, sous forme de parts additionnelles, au moment de leur distribution, toutes les distributions reçues, et ce, sans rien ajouter ni retirer à son investissement initial.

Pourtant, les participants qui calculent leur rendement en utilisant cette formule n’arrivent pas toujours exactement au même résultat que celui calculé par le gérant du fonds commun de placement ou par les diverses publications.

Un exemple concret permet d’illustrer la façon de calculer le rendement d’un fonds commun de placement.

Supposons un investissement de 100 000 $ effectué le 31 décembre 1998 dans le Fonds de placement FMOQ.

DATE
TYPE DE
TRANSACTIONS
MONTANT
VALEUR
UNITAIRE
NOMBRE DE
PARTS
1998-12-31
Achat
100 000,00 $
19,921 $
5 019,828
1999-03-31
Réinvestissement
de revenus
78,31 $
10,965 $
3,735
1999-06-30
Réinvestissement
de revenus
89,73 $
21,861 $
4 105
1999-09-30
Réinvestissement
de revenus
66,98 $
21,339 $
3,139
1999-12-31
Réinvestissement
de revenus
67,22 $
23,412 $
2,871
1999-12-31
Réinvestissement
des gains en capital
6 307,20 $
23,412 $
269,400
1999-12-31
Valeur marchande
124 155,66 $
23,412 $
5 303,078

Comme mentionné dans le premier article, le rendement 1 an (au 31 décembre 1999) se calcule de la façon suivante :2

RENDEMENT TOTAL = [(VALEUR DE RACHAT/VALEUR INITIALE) (1/N)– 1] X 100
N est la durée de la période de mesure du rendement en années avec une valeur minimale de 1. La valeur de rachat est la valeur marchande, à la date du calcul du rendement, de l’investissement initial et de toutes les distributions (revenus et gains en capital) réinvesties.
RENDEMENT TOTAL = [(124 155,66 / 100 000)1/1 -1) X 100] = 24,16 %

 

Quelques particularités dont il faut tenir compte

Certains Fonds FMOQ ont des particularités qui doivent être connues et prises en compte dans le calcul du rendement. Les voici :

Fonds monétaire FMOQ
Comme la plupart des fonds monétaire, la valeur unitaire du Fonds monétaire ne varie pas. Le rendement comprend donc uniquement des distributions de revenus.

Si l’on tente de calculer le rendement entre deux distributions de revenus, il faut soustraire les revenus gagnés avant l’acquisition des parts ou ajouter les revenus gagnés depuis la dernière distribution, car ceux-ci ne sont pas inclus dans la valeur unitaire du Fonds.

Fonds omnibus et équilibré FMOQ
Avant le 31 décembre 1999, ces deux Fonds ne distribuaient pas les revenus et gains en capital ; ces derniers étaient cumulés dans la valeur unitaire du Fonds. On ne peut donc plus utiliser la seule variation de la valeur unitaire pour calculer le rendement du Fonds. Il faut maintenant tenir compte des distributions de revenus et de gains en capital.

Il est à noter que le Fonds omnibus a procédé, le 7 janvier 2000, à un fractionnement (4 pour 1) de sa valeur unitaire. Il faut donc diviser par 4 toutes les données antérieures à cette date.

Fonds de placement, obligations, actions canadiennes et actions internationales FMOQ
Depuis le 31 décembre 1999, tous ces Fonds ont modifié leur mode de comptabilisation des revenus. Ces modifications ont un impact sur la méthode de calcul du rendement.

Avant cette date, les revenus gagnés n’étaient pas inclus dans la valeur unitaire du Fonds entre les distributions ; ils étaient comptabilisés à part. Ainsi, afin de calculer le rendement entre les dates de distribution, il faut soustraire les revenus gagnés entre la date de l’investissement et la distribution précédant ladite date.

Depuis le 1er janvier 2000, les revenus gagnés sont inclus dans la valeur unitaire.

Le rendement, ce n’est pas tout !

Comme vous pouvez le constater, calculer le rendement d’un Fonds n’est pas un exercice à la portée de tous. Cependant, la méthode de calcul utilisée est la même pour tous les fonds de placement et représente très exactement le rendement obtenu par un investisseur durant la période donnée. En conséquence, vous pouvez vous fier sans aucune crainte aux rendements publiés.

La dernière remarque de cette série d’articles n’est pas la moindre : le rendement n’est qu’un des éléments que vous devez considérer dans le choix d’un investissement. En effet, il faut que votre analyse tienne également compte d’éléments aussi importants que les frais de gestion, le niveau de risque, la volatilité ainsi que la qualité du gestionnaire et du service à la clientèle.

Pour toute question relative au sujet traité dans cet article, ou pour toute autre question d’ordre financier, n’hésitez pas à communiquer avec les conseillers de Les Fonds d’investissement FMOQ inc.