/  19 septembre 1999

Au fond, que font nos Fonds?

Bien qu’ils soient satisfaits du rendement des fonds communs de placement dans lesquels ils investissent, nombre de participants finissent un jour ou l’autre par se demander s’ils ont vraiment fait le meilleur choix et comment se classent leurs fonds par rapport à l’ensemble du marché. Cette question est bien légitime quand on sait qu’il existe au Canada plus de 2 500 fonds différents et qu’il devrait s’en ajouter près de 500 nouveaux en 1999.

Voici donc quelques renseignements et conseils qui, nous l’espérons, vous permettront de vous y retrouver.


1. Comparer des pommes avec des pommes !
Il existe, sur le marché, diverses catégories de fonds communs de placement (obligations, actions canadiennes, actions internationales, équilibré, etc.). Il ne faut surtout pas les confondre. En effet, ces divers types de fonds investissent dans des marchés très variés, plus ou moins risqués, selon le cas, et qui génèrent des rendements très différents. Ainsi, l’excellent rendement d’une catégorie de fonds peut être en dessous de la moyenne des rendements d’une autre catégorie.

2. Penser à plus long terme
« Viser à long terme » est la règle d’or que suit tout investisseur avisé. Il en va de même pour les fonds communs de placement. Il est préférable de les comparer pour leurs rendements à moyen et long terme, ne serait-ce que pour éviter l’impact des fluctuations passagères des marchés. Il est également important de s’assurer de la permanence des rendements, notamment en éliminant tous les nouveaux fonds qui n’ont pas fait leurs preuves pendant une période suffisamment longue et qui sont conséquemment plus spéculatifs.

La performance établie sur une période de 10 ans s’avère sûrement une meilleure référence que celle évaluée sur une période de 5 ans, qui est à son tour plus révélatrice que celle mesurée sur une période de 3 ans. Cependant, plus on avance dans le temps moins il existe de fonds comparables. Il est donc avisé de comparer les rendements pendant ces trois principales périodes, et ce, tout en tenant compte du nombre de fonds comparés.


3. Faites travailler les spécialistes
Ne vous aventurez pas dans le calcul des rendements de vos fonds ni dans celui de ceux que vous souhaitez comparer. Il en va de même pour leurs classements. Fiez-vous plutôt à des spécialistes. En effet, il existe sur le marché nombre de firmes spécialisées qui peuvent effectuer ces calculs pour vous. Vous êtes ainsi assurés que tous les éléments servant à établir le rendement d’un fonds sont pris en compte et, surtout, que tous les rendements sont calculés de la même façon. Vous avez également la certitude que chaque fonds se retrouve dans la bonne catégorie, ce qui vous permet de disposer d’un échantillon d’autant plus représentatif qu’il comprend souvent la presque totalité des fonds disponibles.


4. Où trouver l’information ?
Il existe trois (3) sources principales d’information sur les rendements et le classement des fonds de placement.

Les journaux
Les principaux quotidiens et hebdomadaires présentent mensuellement un tableau des rendements des divers fonds de placement. Dans certains cas, on inclut même le classement des fonds par rapport à l’ensemble de ceux des catégories identiques.

Selon nous, le tableau le plus complet est, pour l’instant, celui publié mensuellement par le quotidien montréalais The Gazette, le lundi le plus près du 15 du mois.

La section « Performances » du site Internet des Fonds FMOQ présente le classement des Fonds FMOQ tel que publié dans The Gazette, et ce, dès sa parution.

L’Internet
Ce réseau s’avère une source extraordinaire de renseignements. Plusieurs sites dont l’accès est gratuit fournissent, en plus des rendements et du classement des fonds, diverses sur les fonds communs de placement qui y sont répertoriés. À cet égard, un des sites les plus complets est celui de Globe Fund, dont l’adresse est : www.globefund.com Fait à noter, la désignation des Fonds FMOQ diffère d’un site à l’autre. On peut donc les retrouver sous l’une des mentions suivantes : FMOQ ; Fédération des médecins omnipraticiens ou Les Fonds d’investissement FMOQ inc.

Les logiciels
Les sources d’information les plus complètes et les plus sophistiquées sont sans aucun doute les logiciels (avec mise à jour mensuelle) vendus par les firmes spécialisées. Malheureusement, ces outils ne sont pas gratuits et leur efficacité est liée à l’utilisation d’un ordinateur ” performant ” ainsi qu’à la maîtrise du logiciel.

Deux firmes se distinguent dans ce marché, soit Portofolio Analytics Limited qui fabrique le logiciel Pal Trak et Bellcharts inc. qui fabrique le logiciel portant son nom.


5. Comment interpréter le classement d’un fonds ?
En général, il existe deux façons de présenter le classement d’un fonds : selon un rang ou en forme de quartile.

Dans le premier cas, si un fonds affiche un score de 6/92, ceci signifie que, pour la période donnée, ce fonds s’est classé 6e sur un total de 92 fonds de la même catégorie.

Dans le second cas, on divise l’échantillon en quatre zones proportionnelles (ou quartiles) et on attribue au fond la cote qui correspond à la zone où il se situe. Ainsi, un fonds de premier quartile se situe parmi les meilleurs 25 % de sa catégorie. Il va sans dire que ce type de classement est beaucoup moins précis.


6. Attention ! Le rendement n’est pas tout !
Il ne faut jamais oublier que les rendements passés ne sont pas garants de ceux à venir. En conséquence, il ne faut pas se fier exclusivement aux rendements antérieurs d’un fonds pour l’évaluer. D’autres critères, comme la composition du portefeuille et le niveau de risque qui s’y rattache, la réputation du promoteur du fonds, la notoriété du gestionnaire, le niveau des frais et la qualité du service à la clientèle, sont aussi des éléments à prendre en considération.

En espérant que ces informations vous seront utiles pour apprécier les rendements de vos fonds, nous vous rappelons que la société Les Fonds d’investissement FMOQ inc. possède l’expertise et les outils nécessaires pour vous assister dans l’analyse comparative de vos placements. N’hésitez donc pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos conseillers.


LUCIE AUCLAIRE
Conseiller financier 
Les Fonds d’investissement FMOQ inc.